Gérer ses finances personnelles comme un jeu d’échecs.

Et si les finances personnelles n’étaient rien de plus qu’un jeu d’échecs ? Avez vous remarqué que le logo du site est une pièce du jeu d’échecs ? Et oui, c’est le Roi ! Il tient dans ses mains un livre. Lorsque nous avons eu l’idée de créer le site avec Maxime, Il nous fallait choisir un logo. Et tout de suite j’ai pensé au Roi du jeu d’échecs pour faire l’illustration ! Le Roi qui apprend aux pions comment jouer. Le jeu d’échecs comporte de nombreuses ressemblances avec la gestion de ses finances personnelles.

Dans cet article, j’aborderais 2 points de comparaison entre le jeu d’échecs et la gestion de vos finances voire même de votre vie !

Les finances personnelles : ou comment apprendre à échouer.

Avez vous déjà joué au jeu d’échecs ? Si oui, avez-vous remarqué que vous ne gagnez pas à chaque fois ? Avez vous mis au point des stratégies qui ne se sont pas avérées payantes ?

J’aime le nom du jeu : Jeu d’échecs. Autrement dit : jouez à échouer. Dans le cas d’absence ou de mauvaise gestion de vos finances personnelles, à un moment donné, vous serez en situation d’échec. Rien de grave à échouer, mais ne rien apprendre lorsque vous échouez est lourd de conséquence.
Par exemple en 2010, lorsque j’étais à 800 euros de découvert sur mon compte courant, j’avais utilisé une mauvaise combinaison : absence de gestion de mes finances et achat sous l’influence de la gratification immédiate.

Les finances personnelles ne sont qu’un jeu !

J’ai échoué dans la gestion de mes finances personnelles à ce moment là. Je me suis remis en question, j’ai fait le point avec moi-même pour en comprendre les raisons et en tirer les conséquences. J’ai ensuite mis en place des stratégies pour ne plus jamais devoir me justifier auprès de mon banquier.

Perdre de l’argent, comprendre pourquoi et comment éviter cela vous fera avancer vers la sérénité. J’entends souvent dire : « Je suis tous les mois dans le rouge, la vie est trop dure ». Et je demande : « Comment fais-tu pour être dans le rouge ? » On me répond d’abord : par toutes les dépenses habituelles pour se loger et se nourrir. Et en discutant un peu plus on parle de smartphone dernier cri, de voiture neuve haut de gamme… de crédit à la consommation… Mois après mois, la personne ne tire pas de leçon et répète les mêmes erreurs.

Les finances personnelles : comme aux échecs, c’est coup après coup.

Faire fructifier son argent c’est comme jouer aux échecs. C’est étape par étape. La première étape est de recevoir son salaire chaque mois. C’est un peu comme la mise en place du jeu. Ensuite viennent les dépenses courantes sur lesquelles il est difficile de faire des économies. On imagine les premiers pions sacrifiés… Ensuite vient le reste de l’argent. Que faire avec ? Courir acheter une nouvelle voiture grâce à cette capacité d’emprunt ? Faire un maximum de sorties ? C’est là que se joue votre future stratégie pour développer votre patrimoine. Attention ! Je ne vous conseille pas la privation ! Mais je vous pose cette question : en utilisant votre argent, quelles ont été les actions qui vous ont fait gagner de l’argent et celle qui vous en ont fait perdre ?

Chaque action avec votre argent vous fera soit gagner de l’argent soit en perdre.

Pour conclure :

Je vois les finances personnelles comme un jeu. Chaque action dans le jeu amène à réussir ou à échouer. L’important est de d’abord comprendre pourquoi vous échouez. Ensuite faites comme moi, interrogez-vous à chaque fois que vous dépensez de l’argent pour quelque chose. Cette dépense est-elle utile ? Cette dépense vous fera-t elle gagner plus d’argent plus tard (retour d’investissement dans le futur) ? En voyant vos finances personnelles comme un jeu, je vous l’assure? vous n’aurez plus aucun mal à faire vos comptes. Si vous êtes dans l’esprit du jeu, vous pourrez même avoir la bonne surprise d’y prendre du plaisir. Alors pourquoi attendre ?

Et vous, comment voyez vous les finances personnelles ? Comme un jeu ou une contrainte ?

Nous serions heureux d'entendre votre opinion

Commenter