Qu’est-ce qu’un effet levier ?

Un effet levier est un outil financier. Il désigne toutes les techniques qui permettent de multiplier les profits. Mais ces pratiques peuvent être à double tranchant. En effet, se servir d’un effet levier peut être une pratique dangereuse pour vos finances.

Très souvent, l’effet levier est utilisé en bourse. Cela consiste à acheter un titre (actions) en n’ayant pas la somme nécessaire pour procéder à son achat mais avec l’intention de le revendre rapidement plus cher.

En France vous pouvez utiliser cette technique dans le cadre du Service à Règlement différé (SRD). Ce service vous assure lors de l’achat (qui en réalité est à crédit puisque vous n’avez pas la somme complète) – dans certaines limites bien définies – la possibilité de procéder à la transaction. En gros, c’est le banquier qui se porte garant de votre achat d’actions.

Quel est l’avantage d’utiliser un effet levier ?

Le but premier d’acquérir des actions est bien entendu de les revendre pour réaliser une plus-value. Nous parlons donc d’une gestion du risque.

L’avantage majeur d’un effet levier, lorsqu’il est correctement utilisé, est de dupliquer vos gains. Pour comprendre, un petit exemple :

Vous souhaitez acheter une action avec un effet levier de 2 pour 1. Cela veut dire que vous possédez 100 euros mais vous voulez acheter une action qui coûte 200 euros. L’effet levier va agir comme un dopant sur votre investissement. Vous avez une dette de 100 euros. Le cours de la bourse indique une augmentation de l’action que vous avez achetez. Vous pouvez la revendre à 400 euros, vous récupérez votre mise de 100 euros, vous rendez les 100 euros au coursier et vous gagnez 200 euros.

Votre transaction a donc été très rentable. Ce schéma est simplifié mais le principe reste le même quelque soit les montants. La condition essentielle pour que l’effet levier ne devienne pas un effet massue (ou effet boomerang) est bien entendu que le cours de l’action achetée ne chute pas.

Le risque de l’utilisation de l’effet levier.

Chacun des acteurs de notre exemple a pris un risque en misant sur cette action. Maintenant, imaginons le cas inverse.

Si le cours de l’action chute, non seulement vous risquez de perdre votre investissement de départ mais également la part apportée par le coursier. Dans ce type de transaction, l’effet levier n’existe plus. Vous allez devoir rembourser le coursier de son investissement et vous perdez également le vôtre ou n’en récupérez qu’une partie.

On parle alors d’effet massue ou effet boomerang.

Avez vous déjà fait usage d’un effet levier ?

Nous serions heureux d'entendre votre opinion

Commenter